24/10/2005

 

"Quand on épluche des oignons, il faut en même temps penser à quelqu'un qu'on aime bien et qui est mort, sans quoi ce sont des larmes perdues."
 
François Cavanna



21:46 Écrit par Zou | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Très jolie citation !
Merci de votre détour par chez qui m'a montré le chemin d'ici.

Écrit par : Briesing | 30/05/2007

Les commentaires sont fermés.